Single Blog

Je suis une femme inconstante et c’est tant mieux !

La femme a des humeurs variables car elle cyclique.

Tu t’attaches à l’aspect péjoratif de ton cycle en te focalisant sur la semaine des règles.

Maux de tête, maux de ventre, humeur ronchonne.

Aurais-tu envie d’être seule ou qu’on te laisse tranquille !

Tout ceci est très lié avec l’idée dans laquelle on t’aura présenté ton cycle et l’idée que tu as cultivé sur le sujet. Cycle = ennuis = fécondité

Et si parmi vous, certaines passent leur tour, car être femme n’est plus synonyme de parentalité ou si vous avez déjà coché la case Bébé. À quoi les règles pourraient bien te servir ou pourquoi dans ce cas, prêter attention à ton cycle.

Dans le mot pro-créer, on garde créer. Ton cycle est bel et bien une ressource pour développer ta singularité et porter un projet de vie qui te ressemble.

Et si finalement être une femme réglée devenait ta force ?

Développons ensemble ta puissance féminine !

Si nous observons bien la nature qui te ressemble, elle a des périodes de floraison, de plein soleil, de renouveau et d’hibernation. Elle se débarrasse de ce qui n’est pas utile et renaît là où on ne l’attend pas toujours.

Tout comme cette nature nourricière, nous pourrions décomposer ton cycle en 4 phases.

Je vous donne des pistes.

Étape 1 : la conscience

Le travail ne peut débuter qu’après une phase d’observation.

As-tu remarqué ces changements :

de caractère

Une différence dans tes facultés intellectuelles/émotionnelles/auditives/olfactives

Ta résistance à l’effort (physique et intellectuel)

L’accélération de ton rythme cardiaque

Les changements physiques (Vulve – Sein – Hanches – Granularité de la peau)

> cela t’amène à avoir un rapport conscient et/ou inconscient de ton corps et de ton esprit

Étape 2 : planifier

Tu le sais, tu le sens, tu l’as vécu, suivant notre état nous n’aspirons pas aux mêmes tâches. Parfois nous sommes plus efficaces comme poussées par une force souterraine.

Si tu identifies les phases dédiées à des tâches d’introspection, de communication, de création ou d’ordre, tu pourras alors, le moment voulu la mettre en place sans à avoir, a déployé une énergie folle ou te contraindre à la faire si tu ne la sens pas.

Étape 3 : la confiance en son instinct

Savoir que l’occasion pour traiter telle ou telle info se représentera le cycle suivant, c’est garder une bonne dose de confiance en soi. Tu es en mesure de tout traiter à condition de t’y prendre au bon moment et son moment viendra, tu peux en être assuré. Tu vas apprendre la patiente, mais surtout à te respecter. C’est nouveau comme concept de cultiver et respecter son mindset au lieu de privilégier les injonctions d’un tiers.

Étape 4 : l’action

Comment réussir à atteindre son objectif ?

On mobilise son corps, son cerveau et le bon timing.

Sortir la bonne compétence pour servir le déroulé jusqu’à l’atteinte de son objectif nécessite parfois des ajustements. Finalement, tu abandonnes en lien le plus souvent au découragement ou au manque de motivation. Tu t’es obligé à faire, tête dans le guidon finalement, tu cales juste avant la ligne d’arrivée. Dommage !

Étape 5 : la flexibilité

S’accepter dans son inconstance, car rien n’est figé !

Même planifiée, une phase peut se raccourcir. Tout au long de ton cycle, tu vis et donc des chocs émotionnels te traversent. Tu as pu être malade ou simplement vivre un moment de grande contrariété.

S’accepter dans son imperfection, sa faiblesse et remettre à plus tard.

Tu n’es pas là à attendre les bras ballants au contraire, tu as un haut niveau d’exigence, car tu programmes l’action en adéquation avec un résultat plus optimal.

Connais-tu tes différentes étapes de ton cycle ?

Menstruation/pré ovulation/ovulation et pré menstruation

On en reparle en séance de coaching féminin.

À bientôt,

Mylhena
Life coach

développeuse de puissance féminine

Please follow and like us:
Follow by Email
Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Comments (0)

Post a Comment