Sauriez-vous faire la différence entre la vérité et la réalité ??

<iframe width= »420″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/ylWOoqYXWqw » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>

Nous avons tous en nous un héritage plus ou moins encombrant, une éducation verbale et non verbale qui nous aura permis de grandir. Ce qui aurait dû être un simple, tuteur, un témoin ou un guide ce sera transformé par mégarde en un cadre écrasant.

Aujourd’hui, ces petites phrases qui tournent dans notre tête, ces automatismes deviennent une réalité enfermante.

Sauriez vous reconnaître des réflexions entendues très jeune et qui à force de les ressasser, ont modelé votre perception de l’extérieur, votre image et/ou vos futurs relations avec un (e) partenaire ?

Je vous donne un exemple :

Une maman qui a connu une déception amoureuse que ce soit avec votre père ou un conjoint ultérieur et qui par souci de protection aimait vous rappeler que vous pourriez souffrir dans la relation amoureuse.

La réalité est là ! Vous avez vu votre maman malheureuse, les faits sont avérés.

Le raccourci > homme =, détresse affective pour la femme est intégrée dans votre système neuronal.

Maintenant comment la réalité de la détresse amoureuse de votre mère a-t-elle pu devenir votre vérité ?

Simplement en lui donnant raison !

 Conditionnée pour le malheur, on rentre dans la relation à l’autre avec crainte, en hyper vigilance, sur ses gardes en attendant les coups bas qui viendront à n’en plus douter pour péricliter la relation vers le chaos et le déchirement.

Vous le saviez d’avance : « avec les hommes pas moyens de discuter, vous êtes tous les mêmes, ma mère avait raison, des goujats, des salauds qui ne pensent qu’à coucher ailleurs ! »

Vous venez de vivre dans vos cellules une situation qui tend à confirmation à votre cerveau cette théorie. Vous aussi avez trompé, vous venez de vous séparer de votre conjoint ou vous avez une union avec plus de discorde que de bien-être !

Seulement voilà cette vérité est fausse !

Pour ses messieurs, heureuse de constater qu’ils n’ont et ne sont pas étiquetés de la sorte. Il existe des hommes extraordinaires, tendres attentifs et amoureux de leur partenaire.

Cette histoire appartient à une autre personne et par ses blessures et son manque d’assurance impose son regard négatif. Sa perception de la vie n’est pas celle de tout le monde !

Et s’il était possible de voir la vie sous un autre angle ?

Que direz-vous de vous défaire de cette croyance ?

1 ère étape

  1. Essayez de vous souvenir l’âge que vous aviez quand vous avez entendu pour la 1èrefois cette phrase.
  2. Tentez de comprendre la blessure qui était cachée derrière
  3. Essayez de comprendre son intention en la communiquant

« Si nous ne sommes pas responsables de tout ce qui nous est arrivé,
nous sommes néanmoins partie prenante dans le maintien de cet inconfort ! »

2ème étape

  1. Posez-vous la question qu’arriverait-il si vous étiez heureuse en amour ou dans votre vie professionnelle ou si vous vous épanouissiez dans votre passion ?
  2. Quel mot, phrase ou sensation remontent. Restez à l’écoute de votre corps.
  3. Admettez que vous êtes le créateur de votre histoire, dans ce cas quelle serait votre première action pour amorcer le changement.
  4. Pourriez-vous décrire avec le plus de détails possibles la situation idéale, relation amoureuse, travail etc…

3ème étape

  1. Evaluez le poids de cette croyance dans votre vie sur 10
  2. Réévaluez cette croyance avec le sentiment de bien-être dans votre corps (rappelez votre image)
  3. Réévaluez avec l’idée que vous deviez mourir dans quelques semaines. Est-ce que cette croyance pourrait tenir autant de place dans les moments de bonheur que vous souhaitez vous offrir ?
  4. Réévaluez la situation maintenant que vous êtes immortels

Que vous manque-t-il pour passer à l’action ?

Je suis à votre écoute si vous avez besoin d’un coach pour vous aider

contact@coachdevie-lyon.fr ou via la page contact

Bonne semaine
Mylhena

*design chaise benoît convers http://www.madeindesign.com/d-benoit-convers.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *